M-M Lozac’h

HISTORIQUE D’UNE ARTISTE

Professionnelle de la mise en scène, tragédienne et dramaturge, elle naît le 9 mai 1952 à Libourne en Gironde (France).

De nationalité française, elle passe toute son enfance jusqu’à l’âge de 11 ans au Maroc et en Algérie.

Elle rentre en France en juin 1962 et arrive à Dreux en 1965, où son père Jean-René LOZAC’H est nommé Principal pour y ouvrir le Lycée ROTROU.Elle fait ses études de Lettres à la Sorbonne à Paris et suit les cours d’ar dramatique Raymond GIRARD, professeur de diction et de tragédie au Conservatoire de Paris.

1er Prix de la “Scène Française” à 20 ans, jeune comédienne passionnée, elle entre à l’O.R.T.F. en 1971 en tant qu’artiste dramatique et interprète de nombreuses pièces radiophoniques sur France-Culture.

 

Parallèlement au théâtre, elle obtient sa licence de Lettres ainsi qu’une maîtrise d’enseignement à 23 ans.

 

Elle assiste Jean-Paul QUERET dans ses mises en scène au théâtre Daniel SORANO à Vincennes où elle interprète aussi les “Coquettes” de Molière ; “Célimène” dans LE

MISANTHROPE ; “Béline” dans LE MALADE IMAGINAIRE ; “Magdelon” dans LES PRECIEUSES RIDICULES.

Elle joue aussi entre 1971 et 1973 dans des pièces de boulevard de qualité montées par Raymond GIRARD pour le public du CERCLE MILITAIRE de la place Saint-Augustin àParis.

 

Elle se marie à Dreux en 1975 ; a trois enfants ; entre dans l’enseignement en tant que professeur de Lettres de 1978 à 1990.

En juin 1990, elle démissionne de sa fonction de professeur dans l’Education Nationale pour s’engager définitivement dans le théâtre.Il faut noter que pendant ces dix années d’enseignement des Lettres, elle crée des

ateliers-théâtre dans les établissements d’Eure-et-Loir où elle enseigne et monte régulièrement des spectacles dont les acteurs sont les élèves et souvent leurs professeurs.

En dehors des établissements scolaires, elle donne aussi des cours d’Art Dramatique à Dreux pour jeunes et adultes jusqu’en 1990 avec de nombreuses créations de spectacles (Musset, Molière, Labiche.)

Elle crée sa compagnie de théâtre en 1989 grâce à une commande de la ville de Dreux : un grand spectacle en plein-air au pied du Beffroi qui aura lieu les 1er et 2 juin 1990 : BERENICE D’EGYPTE de Andrée CHEDID. Et c’est à partir de ce triomphe populaire que s’ouvre pour Marguerite-Marie LOZAC’H, la voie royale des créations de

spectacles dans des sites extraordinaires ou dans de grandes salles jusqu’à ce jour :

– BRITANNICUS de Racine dans les arènes gallo-romaines de Saintes en 1993 ; à Chartrexpo (Chartres) en 1991.

– BERENICE de Racine dans les arènes de Saintes (1994) ; dans les arènes de Lutèce, Paris 5ème en 2002 ; au Parc Floral de Paris (Espace Delta) en 1999 pour le tricentenaire de la mort de Racine ; au Théâtre de Verdure du Parc de Choisy, Paris 13ème en 1999 ; sur le Parvis du château de Bonnefontaine en Bretagne en 1996 ; dans la salle des fêtes de la mairie du 16ème arrondissement de Paris en 1999 ; dans l’amphithéâtre de plein air du Festival International de Hammamet en juillet-août 2002 et du Festival International de Sousse en Tunisie (juillet-août 2002) ; et au Palais des Princes d’Orange en novembre 2002.

– BAJAZET de Racine sur le Parvis de la Chapelle Royale Saint-Louis de Dreux en 1995 et dans l’amphithéâtre de la Sorbonne en 1996, sur le parvis de la cathédrale de Chartres interdit le jour de l’arrivée des camions et du montage des gradins et donné aux mêmes dates sur un terrain privé : le Golf du Bois d’O en Eure-et-Loir à 30 Km de la cathédrale de Chartres (Mai 1996).

– ESTHER (tragédie sacrée de Racine) sur le parvis de la basilique de Lisieux en hommage au centenaire de la mort de Sainte-Thérèse de Lisieux en 1997. A la suite du grand spectacle en plein air – tournée dans les Eglises parisiennes en 1997 et 1998 – et 2 mois à la crypte Saint-Sulpice – Paris 6ème arrondt. Reprise d’ESTHER en 2000

à Maintenon et au Théâtre du Ranelagh Paris 16ème ; en 2001 à Mainvilliers (périphérie de Chartres).

Marguerite-Marie LOZAC’H crée un Evènement en Haute-Saône à Vesoul en 1998 autour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage, avec l’œuvre de Marivaux : LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD, en plein-air sur le parvis du Château de Filain.

Pour l’an 2000, la mairie de Paris commande à Marguerite-Marie LOZAC’H un spectacle pour le théâtre de Verdure du Jardin Shakespeare : L’ASSEMBLEE DES FEMMES d’Aristophane – une farce antique d’Aristophane qu’elle adapte entièrement pour rester très proche du texte d’origine.

Elle met le spectacle en scène, dirige les nombreux comédiens professionnels qui sont engagés et joue aussi le rôle principal : Praxagora.Suite au succès de la pièce, elle continue son travail d’adaptatrice avec deux créations qui sont des Comédies autour du thème du Couple et de la Femme libre : LA MARQUISE EST EN TOURNEE et LA FEMME TRIOMPHANTE qu’elle met en scène et joue au

Théâtre de Verdure du Jardin Shakespeare en 2001 et à la mairie du 7ème arrondissement en 2002, ainsi qu’en Eure-et-Loir (Dreux-Vernouillet-Mainvilliers).

Actuellement, Marguerite-Marie LOZAC’H travaille sur 2 projets :

– HANNIBAL (traduction de Pierre GIRARD) qu’elle envisage au théâtre sous la forme d’une fresque historique jouée en plein air. Elle écrit les dialogues pour une

dizaine d’acteurs professionnels qui seront entourés de figurants.

– L’HOTEL DE LA BRECHE de l’écrivain Philippe de MIOMANDRE et du co-auteur Chantal LABRE, pièce de boulevard de qualité dans laquelle elle interprètera le rôle principal de SONIA pour 2004 dans un théâtre parisien, (elle en assurera aussi la mise en scène).